Voici 12 conseils en référencement naturel afin de booster le trafic sur votre blog.

En suivant chacun de ces 12 conseils en référencement naturel, vous mettez toutes les chances de votre côté pour atteindre le TOP 10 des résulats de recherche sur Google, Bing ou Yahoo.

Atteindre le top 10 n’est qu’un premier pas. Votre objectif est le TOP 3 ! Persévérez, améliorez, analysez et vous réussirez à atteindre cet objectif ! 

  1. Améliorez la vitesse de chargement de vos pages
  2. Créez des liens sortants vers des contenus pertinent
  3. Ecrivez pour vos visiteurs, optimisez pour les moteurs de recherche
  4. Faites des recherches de vocabulaire sémantique lors de la rédaction de vos articles
  5. Encouragez les sites de confiance à créer des liens vers vos articles
  6. Utilisez un outil d’analyse de trafic dès le début
  7. Créer des articles longs (1200 mots minimum) pour favoriser le positionnement
  8. Rédigez une balise de description unique pour chacune de vos pages
  9. Utilisez des urls lisibles et qui ont un sens
  10. Utilisez les réseaux sociaux pour améliorer votre positionnement
  11. Utilisez les bons mots clés dans vos images
  12. Créez et publiez du contenu unique en permanence pour améliorer votre classement.

Améliorer la vitesse de chargement de vos pages

La vitesse de chargement de votre site est un facteur crucial pour votre référencement. Des études montrent qu’une seconde de délais de chargement peut entrainer:

  • 7% de perte de conversion
  • 11% de pages vues en moins
  • 16% de satisfaction client en moins 

Imaginons que votre site génère un chiffre d’affaire de 10.000€ par jour, vous pourriez perdre 250.000€ par an pour une petite seconde de chargement en plus.

Quand un site met plus de 3 secondes à charger…

%

des visiteurs abandonnent un site

%

des visiteurs ne reviennent pas

Au fur et à mesure que les entreprises prennent conscience des possibilités de générer des prospects ciblés et d’accroître leurs revenus grâce à l’optimisation des moteurs de recherche, la demande de vitesse est énorme.

Les entreprises ont compris l’intéret du référencement et de son optimisation sur les moteurs de recherche. La demande de vitesse est de plus en plus importante

En avril 2010, Google a inclus la vitesse de chargement des sites internet parmi les principaux facteurs de classement.

Cela signifie que si vos pages sont lentes, vous perdez la partie avant même de l’avoir jouée, quelle que soit la qualité de votre contenu.

Vous devez donc vous méfiez des éléments “cosmétiques”, des plugins  et des scripts qui ralentissent votre site internet.

Ne surchargez pas votre page de widgets publicitaires externes qui pourraient ralentir le chargement complet.

Vous trouverez des astuces pour améliorer la vitesse de chargement de votre site via ces liens:

Créer des liens sortants vers des sites au contenu pertinant

 

A la lecture de ce blog, vous avez pu remarquer que je place parfois des liens vers des ressources externes qui parlent du même sujet.

Créer des liens sortants pour améliorer le référencement naturel d’une page est un sujet qui a toujours fait débat même au sein de Google.

Les avis sont très partagés entre bénéfice SEO et perte de trafic au profit d’un site concurrent.

Cependant une étude relatée par le JDN prouve qu’en effet les liens sortants améliore le positionnement de votre page dans la SERP.

 Le test, sa méthodologie et ses précautions ne laissent aucun doute: John Mueller à donc affirmé à tord que les liens sortant n’offraient aucun avantage SEO. 

Ecrivez pour vos visiteurs, optimisez pour les moteurs de recherche

 

La longueur des articles est un autre sujet qui fait débat. D’un côté du ring, on retrouve les blogueurs et les créateurs de contenu partisans des textes courts à forte densité en mots clés. De l’autre côté, il y a ceux qui misent sur des contenus longs, engageants et attrayants.

Sur “Blog Factory 24”, j’ai pris pour habitude de rédiger mes articles en fonction de la concurrence à battre.

Je rédige donc 3 types d’articles:

  1. Les billets de réponse ou définition (autour de 1250 mots)
  2. Les articles de base (autour de 2500 mots)
  3. Les articles “piliers” (autour de 4000 mots)

L’objectif étant les 5 premières positions de la SERP,  j’analyse la concurrence pour une phrase clé et ses déclinaisons. En fonction du résultat de la recherche, je sais quel type d’article peut battre la concurrence. Je sais aussi si j’ai une chance de me positionner et quel sera l’effort rédactionnel à produire pour y arriver.

J’écris d’une traite après avoir fait des recherches sur internet. J’écris pour le lecteur qui visite mon site, de façon structurée afin de permettre une lecture rapide, tout en utilisant des accroches afin de retenir son attention.

Ce n’est qu’à la relecture du post que je pense à toi, Google… Après tout, tu n’es que l’instrument qui me permet de toucher mon audience.

 

Faites des recherches de vocabulaire sémantique lors de la rédaction de vos articles

 

Lors de la rédaction de votre article, plutôt que de répéter “bêtement” plusieurs fois les mêmes mots clés, faites une recherche du vocabulaire sémantique qui enrobe votre phrase clé.

Des outils SEO d’analyse sémantique existent et ils sont nombreux.

Pour ma part, j’aime beaucoup Mazen de Optimiz.me même s’il est payant. Je vous encourage cependant à faire votre propre choix.

Encouragez les sites de confiance à créer des liens vers vos articles

Un site de confiance n’est pas le site de votre meilleur ami en qui vous avez toute confiance. Non, un site de confiance est un site qui fait autorité aux yeux de Google. Autrement dit, un site qui se situera dans les 5 premières positions de la SERP.

Pour être efficace, vous faites une recherche sur une requête cible. Par exemple, “Meilleurs restaurants de sushi à Paris”. Il faut observer les sites de la première page de réponses.

– Le site bien positionné est un blog qui permet de placer des liens dans les commentaires, tant mieux! Faites un commentaire avec un lien pour ceux qui voudront en savoir plus. Même si ce lien est en NO-FLLOW, votre article sera peut-être visité également.

– Un autre site bien positionné est un réel concurrent, faites une recherche sur les sites qui font référence à cet article et contactez les rédacteurs après avoir écrit votre article. “J’ai fait un bien meilleur article accompagné de photos… Voudriez-vous ajouter un lien vers mon site?”

Plutôt que de descendre plus bas dans la SERP, faites une nouvelle recherche adjacente à la première. Par exemple, “Le top 5 des restaurants de sushi à Paris”.

Utilisez un outil d’analyse de trafic dès le début

N’attendez pas d’avoir 100 visites jour avant de mettre en place un outil d’analyse de trafic. En ajoutant cet outil dès le début, vous aurez tout le temps de vous familiariser avec l’outil et d’utiliser les fonctions avancées d’analyse.

De plus, avoir un historique de vos premiers pas dans le monde du blog vous permettra de mieux juger du chemin accompli.

Les outils d’analyses de trafic autre que Google Analytics ne sont pas nombreux mais ils existent. Je citerai ici uniquement les plus connus:

  1. SE Ranking
  2. Piwik
  3. Kissmetrics
  4. Woopra
  5. Chartbeat

Personnellement, je n’ai utilisé que Piwik chez des clients à Monaco. Cette principauté craint tellement la fuite d’information financières et commerciales qu’elle interdit l’utilisation de GA aux entreprises installées sur son sol. 

Créer des articles longs (1200 mots minimum) pour favoriser le positionnement

En 2019, il devient difficile (voir impossible) de positionner un article en première page de Google lorsque cet article compte moins de 1000 mots.

Comme vous l’avez lu plus haut, j’évite d’écrire des articles de moins de 1200 mots. Ces articles, appelés billets de réponse, sont destinés à concurrencer des articles de contenu équivalant.

D’après un article de Capsicum Mediaworks, la longueur d’un article impacte directement le positionnement (ranking) d’une page web.

La longueur de contenu moyenne des 10 premiers résultats de la SERP

Pourquoi la longueur d’un article affecte le SEO?

  1. Les contenus longs attirent plus de liens entrants
  2. Les contenus longs obtiennent plus de partages sociaux
  3. Les articles longs ont une valeur SEO sur le long terme
  4. Les articles longs sont des signaux d’autorité
  5. Google RankBrain aime les contenus longs
  6. La durée des sessions est supérieure
  7. Les contenus longs permettent de créer des balises de description avec des phrases clés de longue traine
  8. Les contenus longs améliore l’engagement de votre audience
  9. Les contenus longs augmentent le taux d’inscription à vos listes d’email
  10.  Un contenu long diminue le taux de rebonds

Rédigez une balise de description unique pour chacune de vos pages

Ca semble trivial et déjà rabaché des milliers de fois mais ce point doit faire partie de cette liste. La balise de description est la première chose que vos lecteurs vont lire lors d’une recherche. Elle doit être soignée et attractive, elle est le teaser de votre article et votre premier argument de marketing.

Quelle est la longueur optimale d’une balise description?

La longueur optimale de la balise meta description est entre 50 et 160 caractères. Si votre balise est plus longue, Google va la tronquer à l’affichage du résultat.

 

Utilisez des urls lisibles et qui ont un sens

 

Comment mieux traduire “human readable” en français?

Si vous avez une suggestion à me faire, n’hésitez pas à poster un petit commentaire. 

Une URL lisible est une url qui, plutôt que de contenir des paramètres associés à des valeurs, va contenir des mots séparés par des traits d’union.

Tous les CMS moderne propose cette option de configuration car elle constitue un atout, voir une condition sinéquanone, pour un bon référencement naturel.

Utilisez les réseaux sociaux pour améliorer votre positionnement

Les médias sociaux font partie intégrante de la stratégie de référencement, et les signaux de recherche sont importants. Vous devez vous concentrer sur l’augmentation du vôtre.

Il est vrai que pour le moment Google n’a pas ajouté de signaux sociaux à l’algorithme de classement, mais plusieurs acteurs du web marketing ont constaté que les signaux sociaux influent sur le classement dans les moteurs de recherche.

Vous n’y croyez pas?

Plusieurs études de cas ont prouvé l’impact des partages sociaux, des likes, des tweets et des pins sur le classement des moteurs de recherche.

À titre d’exemple, Moz a commencé à figurer sur Google comme «Guide du débutant» après que Smashing Magazine l’a tweeté. Le classement de la recherche de Shrushti est passé de la page 400 à la page 1 de Google, grâce aux médias sociaux. 

Utilisation des réseaux sociaux en SEO

Utilisez les bons mots clés dans vos images

Google propose une section de moteur de recherche dédiée à la recherche d’image. Cette recherche utilise des mots clés comme la recherche classique. 

Les atttributs titre (title) et alternative (alt) sont utilisés lors de l’indexation des images de votre site. Le nom de l’image joue également un rôle dans l’indexation ainsi que le contenu de la page dans laquelle l’image se trouve. 

En soignant vos attributs d’images, vous pouvez attirer vers votre site des visiteurs supplémentaires et peut-être de futurs clients.

Créez et publiez du contenu unique en permanence pour améliorer votre classement

C’est le dénominateur commun de toutes les formations pour devenir blogueur professionnel.

Vous devez produire du contenu pertinent, attractif, unique et vous devez produire en quantité industrielle!

Mais il ne s’agit pas uniquement de produire du nouveau contenu chaque jour. Vos articles sont comme vous, ils ont une vie.

Lorsque vous allez mettre en place votre calendrier éditorial (entendez par la vos objectifs mensuels de rédaction d’articles), garder à l’esprit qu’une partie de votre temps doit être consacré à l’optimisation de vos articles existants. Faites le tour de vos compteurs d’affichage de votre CMS préféré. Passez un peu de votre temps devant Google Analytics. Cet outil est puissant, à condition de bien l’utiliser.

Concentrez-vous sur deux aspects:

  1. Les articles qui attirent le plus de visiteurs en trafic organique
  2. Les articles qui peinent vraiment à sortir du lot

Utiliser les lois de Pareto: 20% de vos articles attirent 80% de vos visiteurs? Ce sont les premiers dont vous devez prendre soin. 

Ces articles constituent votre fer de lance. Ajoutez du contenu, améliorez les éléments graphiques, ajoutez des liens sortants vers des sites qui font autorité…

Certains de vos articles ne sortent pas dans les résultats de recherche de Google? 

Vérifiez qu’ils sont bien indexé par Google, qu’ils beneficient de liens entrant (internes et externes), qu’ils font plus de 1200 mots,…

Editez une “check list” avec les différentes astuces SEO et trouvez ce que vous avez oublié (sciemment ou pas) où ce que vous pouvez améliorer. Je vous ai donné 12 astuces dans cet article mais vous pouvez aussi en trouver d’autres.

Sur ces articles non performants, n’hésitez pas à modifier intégralement votre contenu. Vous allez activer ce qu’on appelle le “fresh factor” (facteur de fraicheur).

Redonner de la fraicheur à un article “ancien” est plus productif que d’écrire un tout nouvel article. Vous allez proposer un contenu rafraichi dans un document déjà connu de Google.

Initialement, une page Web peut recevoir un score de «fraîcheur» basé sur sa date de création, qui décroît avec le temps. Ce score de fraîcheur peut booster un contenu pour certaines requêtes de recherche, mais se dégrade à mesure que le contenu vieillit.

La date de création correspond souvent au moment où Google découvre le document pour la première fois, par exemple lorsque Googlebot indexe un document ou découvre un lien vers celui-ci.

D’autre part, Google aime aussi l’ancien qui fait parfois autorité sur des articles plus récents sur le même sujet.

Vous comprenez donc tout l’intéret de faire du “frais” avec de l’ancien… vous donnez à Google tout ce qu’il aime!

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This