Peter F. Drucker est un consultant américain en management d’entreprise. Il a été le précurseur en 1954 de la méthode SMART. SMART est une technique qui permet de fixer des objectifs en entreprise. Assez simple à mettre en place elle est encore aujourd’hui beaucoup utilisée dans le monde du travail.

Nous aborderons donc ici les indicateurs de la méthode SMART ainsi que des exemples pour bien comprendre comment la mettre en place.

SMART nous offre des indicateurs qui permettent de fixer des objectifs. Ce sont les piliers du management. Cependant, vous pouvez tout à fait appliquer cette méthode en marketing, en gestion de projet ou encore en ressources humaines. Elle permet d’avoir une vision plus large pour des objectifs plus simples et précis.

SMART, se traduit tout d’abord “intelligent” en anglais, et constitue aussi un acronyme qui signifie specificmeasurableachievablerelevant et time-bound. Soit en français :  spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporellement défini.

Schéma de la méthode SMART

SMART : S comme spécifique

 

Un objectif bien fixé doit être un objectif précis, donc spécifique. Cela aidera d’une première part votre équipe à comprendre le but, et d’organiser aux mieux le travail de chacun. Puis d’une autre part cela vous aidera à être efficient car, nous le savons tous, il est difficile de mener un projet qui reste vague.

Ainsi vous devez être le plus clair possible dans cette situation. Par exemple « je voudrais augmenter la visibilité de mon entreprise » est beaucoup trop flou, il faut dans ce cas exprimer les choses plus clairement comme « je voudrais augmenter mon taux de conversion ». Dans ce cas nous comprenons beaucoup plus vite ou cette campagne va nous mener.

 

SMART : M comme mesurable

Ici, rien de plus simple, vous avez juste à vous poser la question « combien ? ». Avec cet indicateur nous cherchons des objectifs qui sont chiffrés, quantifiables. Cela permet aussi de motiver l’équipe à un but d’autant plus précis et commun. Par exemple, dans le cas précédent «je voudrais augmenter mon taux de conversion » peut aussi bien être compris par quelqu’un d’une augmentation de 15% comme de 3%. Ainsi en imposant un taux de conversion de 5% tout le monde sait quel but précis il faut atteindre. De plus lors de l’analyse des résultats à la fin, cet indicateur nous permet clairement de savoir si nous avons atteint ou non notre objectif.

 

SMART : A comme atteignable

  

Par atteignable il faut comprendre faisable mais aussi ambitieux. Vous venez de vous lancer dans une chaine Youtube, il ne sert par exemple à rien d’avoir pour objectifs 100 000 vues sur votre première vidéo dès le premier mois. Ce ne sera pas possible. Alors il est nécessaire de trouver le juste milieu entre quelque chose de réalisable et quelque chose d‘assez motivant. L’idée d’un challenge améliorera votre efficacité et votre ambition ainsi que votre équipe. Le S de SMART doit alors se traduire comme un réel défi mais qui ne doit pas être démotivant par l’idée trop grande d’un échec. Dans ce sens il est préférable de commencer par un objectif simple puis de se challenger de plus en plus au fur et à mesure de l’avancement du projet.  

Cet indicateur vous pousse à vous poser un certain nombre de question. Par exemple : est-ce que vous avez les moyens nécessaires pour atteindre votre objectif ? Que ce soit financièrement parlant ou si vous disposez d’assez de compétences ou de ressources humaines.

 

SMART : R comme réaliste

Il ne faut ici pas confondre atteignable et réaliste. L’indicateur réaliste vous permet de garder les pieds sur Terre. Dans le sens où « atteignable » vous pousse à relever des défis, « réaliste » vous temporise et raisonne. Vous allez formuler des questions comme est-ce que les résultats attendus valent tous les efforts qui vont être mis en place ?

Pour cet indicateur il est aussi nécessaire de bien comprendre le marché dans lequel nous nous trouvons. Que ce soit l’offre, la demande ou la concurrence vous devez l’analyser au préalable. Combien vous concurrents occupent de part de marché ? Quelles sont les nouvelles tendances ? Est-ce que je vise la bonne cible ? Est-ce que le marché offre de grandes opportunités ou est-il saturé ?

Toutes ces questions vont vous permettre de recentrer vos objectifs sur quelque chose de plus cohérent en fonction de l’environnement dans lequel vous travaillez.

SMART : T comme temporellement défini

 

Il est important que votre objectif soit limité dans le temps. Le fait d’instaurer une date butoir aidera à centrer votre énergie et vos ressources sur un vrai laps de temps. Cela aura pour effet de ne pas laisser trainer vos efforts. Si votre objectif est assez long à atteindre vous pouvez tout à fait insérer des dates intermédiaires à la réalisation de votre projet.

Afin que l’équipe partage un but commun vous devez là aussi être précis, par exemple « cette année je voudrais augmenter de 10% le chiffre d’affaires de l’entreprise. » deviendrait « Le 31 décembre, soit la date de fin de l’exercice fiscale, le chiffre d’affaires de l’entreprise aura augmenté de 10% par rapport à l’année passée. »  

Cette dead-line vous sera tout autant utile lors de l’analyse des résultats. En effet il est difficile de faire une rétrospective sur les changements obtenus s’il n’y a pas de date butoir. Ainsi à cette date escomptée vous pourrez analyser ce qui a été correctement maitrisé durant le projet mais aussi ce qui est à modifier lorsque vous fixerez de nouveaux objectifs dans le futur. Dans ce cas où votre objectif n’aurait pas été atteint vous pourrez chercher d’autres solutions pour répondre à vos attentes.

 

SMART en résumé

Ainsi SMART est une excellente méthode pour vous permettre de vous focaliser sur un objectif précis et cohérent sans gaspiller votre temps et votre énergie. Il est important que l’équipe travaille pour un résultat commun, mais que chacun réponde à des taches personnelles, sans dépasser sur le travail des autres membres de l’équipe. SMART aide à former des objectifs clair et précis, en répartissant correctement les missions de chacun. De plus, fixer une échéance fournira une motivation supplémentaire pour atteindre les objectifs définis.

 

SMART : 1er exemple

 

Admettons que l’on reprenne le premier exemple sur les taux de conversion, l’objectif SMART pourrait être formulé ainsi :

Objectif spécifique :

Il y a de nombreuses visites sur mon site internet mais je me rends compte que mon taux de conversion est assez faible. De ce fait j’aimerais qu’il augmente de 5%. Pour cela je voudrais améliorer les fiches produits afin qu’elles soient plus attrayantes.

Objectif mesurable :

Combien ? Comment précisé au-dessus, le but est d’acquérir une augmentation de 5%. De plus, je suivrais grâce à Google Analytics le trafic mensuel par rapport au taux de clic que mon site internet aura pu drainer.

Objectif atteignable :

Je prendrais un web designer comme aide afin de proposer à mes clients un site agréable à regarder, avec de beaux visuels. Tandis que je m’occuperais de développer les descriptions des articles que je propose sur mon site.

Objectif réaliste :

Ce changement améliorera l’expérience client, ce qui me fera gagner en compétitivité.

Objectif temporellement défini :

D’ici trois semaines, les modifications de mes fiches produits devront être terminée. Ce qui me permettra d’analyser le développement de mon taux de conversion sur les quatre mois à venir.

En résumé cela équivaut à : Mon site internet de génère pas assez de taux de conversion car mes fiches produits contiennent peu d’image et de description par rapport à celle de mes concurrents. C’est pourquoi avec l’aide d’un web designer nous allons rendre ces fiches plus attrayantes et complètes sur un délai de 3 semaines. Ensuite, je veillerais que mon taux de conversion augmente de 5% en quatre mois grâce à ces modifications.

 

SMART : 2nd  exemple

 

Objectif spécifique :

Je souhaite développer ma stratégie de contenu, pour cela, en plus de la publication d’articles je souhaiterais créer des contenus vidéo, de les publier sur mon blog ainsi que sur Youtube.

Objectif mesurable :

Le but serait de publier une vidéo toutes les deux semaines. Pour augmenter mon taux de visibilité de 20%. Les outils d’analyse de youtube et google m’aiderons à suivre le nombre de fréquentation.

Objectif atteignable :

Pour veiller à réussir à exceller en vidéo, je commanderais du matériel professionnel et une formation pour comprendre comment bien réussir sur Youtube.

Objectif réaliste :

Grâce à cette nouvelle forme de contenu je diversifierais l’offre présente sur mon blog, ce qui me permettra de gagner en visibilité.

Objectif temporellement défini :

Avec 25 vidéos publiées en un an, mon taux de visibilité augmenterait de 20% durant cette année.   

En résumé mon objectif SMART serait :

Je souhaiterais diversifier ma stratégie de contenu en réalisant des vidéos. Ce nouvel outil va me permettre de gagner 20% de visibilité en un an sur mon blog. Évidemment pour développer cette activité j’aurais besoin de nouveaux matériels et d’une formation adaptée. Suite à cela je publierais 1 vidéo tous les 15 jours.

 

Pin It on Pinterest

Share This